Clinique
Monticelli-Vélodrome

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Ambulatoire

De quoi s'agit-il ?

L'ambulatoire est un mode de prise en charge qui présente l'avantage de réduire l'hospitalisation pour une intervention chirurgicale à quelques heures. Le patient entre, subit son intervention chirurgicale et sort de l'établissement le jour même.

L'ambulatoire répond à l'utilisation de techniques chirurgicales moins invasives, plus innovantes et à des anesthésies plus légères. Les complications postopératoires sont diminuées, le patient récupère plus vite et peut reprendre plus facilement sa vie active.

La nécessité de généraliser ce mode de prise en charge fait désormais l'unanimité entre les professionnels et les autorités de santé publique. Le ministère de la Santé a fixé un premier objectif pour 2016 : que plus d'une intervention sur deux soit effectuée en ambulatoire. Cet objectif a été revalorisé à 66% pour 2020.

Ramsay Générale de Santé, leader de la chirurgie ambulatoire

En 2015, 61 % des interventions chirurgicales effectuées au sein des cliniques et hôpitaux privés Ramsay Générale de Santé ont été réalisées en ambulatoire. La moyenne nationale en 2014, secteurs publics et privés confondus, est quant à elle de 40 %. La chirurgie ambulatoire n'apparaît plus comme une activité complémentaire, mais réellement substitutive. Elle ne se limite plus aux actes historiques comme la chirurgie du canal carpien ou de la cataracte. Des interventions chirurgicales plus lourdes sont désormais possibles en ambulatoire comme le traitement des hernies (cholécystectomies), les prothèses de hanche et d'épaule  (hernies discales, ligaments croisés) ou les tumorectomies pour cancer du sein. Ramsay Générale de Santé s’est fixé comme objectif d’atteindre 63 % d’actes chirurgicaux réalisés en ambulatoire en 2016.

De plus en plus de pathologies traitées

Les avantages de la chirurgie ambulatoire sont nombreux : réduction des phlébites, de l'hospitalisation, de risques infectieux liés aux soins... C'est pourquoi ce mode de prise en charge s'est beaucoup développé. 

Avant les interventions chirurgicales couramment réalisées en ambulatoire étaient celles :

Les interventions pratiquées en hospitalisation de jour se sont depuis complexifiées :​

  • ligaments croisés du genou,
  • prothèse totale de hanche,
  • prothèse totale de genou,
  • prothèse d'épaule...

Un parcours de soins sécurisé

La prise en charge en ambulatoire s'articule autour du patient, dans le cadre d'un parcours de soins parfaitement coordonné. 

Afin de sécuriser le parcours de soins avant et après l'intervention, le groupe a formé des médecins et des cadres soignants au "chemin clinique". De nouvelles fonctions (médecin coordonnateur...) et de nouvelles tâches (appeler le patient le lendemain de sa sortie pour son suivi à domicile...) ont ainsi fait leur apparition.

Une intervention chirurgicale en ambulatoire exige :

  • une évaluation précise des risques postopératoires,
  • une gestion de la douleur anticipée,
  • une plus grande coordination des professionnels à toutes les étapes de la prise en charge du patient.

 

LA VALIDATION DES CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE EN AMBULATOIRE

Pour que votre opération chirurgicale ambulatoire se déroule au mieux, vous avez reçu des consignes à respecter avant votre entrée à l'hôpital, notamment celles :

  • de vous présenter à jeun (à la demande de votre médecin). Certains médicaments peuvent être pris le jour de l'intervention (votre anesthésiste vous le précise au cours de sa consultation).
  • de vous être douché soigneusement la veille et le jour même de l'intervention (avec un savon ordinaire ou un savon antiseptique à la demande du chirurgien pour limiter les risques d'infection).
  • d'ôter vos bijoux, piercings, maquillage, vernis à ongles ainsi que vos éventuelles prothèses dentaires et auditives.
  • d'apporter tous les documents nécessaires à votre prise en charge ambulatoire (ex. : consultation pré-anesthésie, lettre du médecin, bilan sanguin, radiographie, scanner, ECG, etc.).

À votre arrivée, une infirmière vérifie que toutes les consignes ont bien été respectées et valide votre admission en ambulatoire.

La gestion de la douleur

La prise en charge de la douleur postopératoire est préparée avant l'opération, lors de la consultation avec l'anesthésiste. Une ordonnance et des consignes de surveillance peuvent être données au patient. Il a la possibilité de contacter le personnel en cas de difficultés.

Afin de limiter la douleur, plusieurs techniques ont été développées :

  • l'anesthésiant est composé de produits avec une action longue durée : l'analgésie continue après le retour à domicile.
  • la chirurgie mini-invasive, et notamment la cœlioscopie : les incisions sont plus petites qu'en chirurgie traditionnelle.
Pour aller plus loin

Consultez :